Animation de la table ronde « les filles & l’industrie »

Valoriser le secteur de l'industrie, promouvoir la mixité dans ce secteur.


Le lundi 18 mars 2019, nous avons animé, dans le cadre de la semaine de l’industrie, une table ronde sur le thème « les filles et l’industrie », réunissant des professionnels issus de divers parcours et métiers et des élèves de collège et lycée.

CONTEXTE

La 9e édition de la semaine de l’industrie a eu lieu, partout en France, du 18 au 24 mars 2018. L’objectif : valoriser le secteur de l’industrie et ses acteurs, promouvoir la mixité et la place des femmes dans ce secteur. À cette occasion, une riche programmation d’actions et de rendez-vous a été proposée par différents acteurs du territoire : conférences, tables rondes, forum des métiers de l’industrie, visites d’entreprises, classes en entreprise, rencontres et échanges. Parmi les quelque 90 actions menées en Région Occitanie, nous avons été missionnés par le Campus des métiers pour animer une table ronde sur le thème les « les filles et l’industrie ».

NOTRE MISSION  : en faisant suite aux interventions de Geneviève Tapie, Présidente de l’Observatoire Régional de la parité d’Occitanie, puis du Campus des Métiers et des Qualifications de l’Industrie du Futur et de l’UIMM MP-Occitanie sur la place des filles dans l’Industrie, nous avons animé un temps d’échange entre les élèves de collège et lycée et cinq professionnels de l’industrie.



Les intervenants invités étaient au nombre de cinq :
•   Angie Delbe, étudiante en BTS première année en plasturgie
•   Mathilde Foulquié, ingénieure en support de production/méthodes chez UTC Aerospace Systems
•   Valerian Kalafate, ingénieur systèmes chez SAS I-Medias IMFX
   Laurence Pineau, Consultante en Management de la Performance chez Agile Performance
•   Alix Tonk, en formation pour devenir opérateur régleur sur machine d’usinage à commande numérique



L’ANIMATION DE LA TABLE RONDE :

Outre l’animation d’un temps de parole et de partages d’expériences entre professionnels, étudiants et élèves notre travail fut de rendre cette table ronde dynamique et conviviale, source d’échanges fructueux entre élèves et professionnels !

Nous commençons par définir ensemble le concept de table ronde (oui, parce qu’en troisième et seconde, nous non plus nous ne savions pas forcément ce qu’était une table ronde). Nous prenons le parti de privilégier et mettre en avant les interactions professionnels/élèves. Chaque intervenant se présente et énonce rapidement l’intitulé de son métier, puis – pour briser la glace et s’approprier l’environnement professionnel de chacun – les élèves jouent à deviner à qui appartient le bureau que nous projetons en photos ou l’objet que chaque intervenant a apporté anonymement. Chaque élève vote avec des cartons dont la couleur correspond à un intervenant. Les bureaux doivent ressembler à leurs occupants : les élèves se prennent au jeu et identifient chaque paire. S’ensuit le temps d’échange : derrière les intervenants, nous projetons une liste non exhaustive de questions. Les élèves s’en emparent avant que nous n’ayons besoin d’user de quelques-uns de nos subterfuges*, ils s’en inspirent et imaginent de nouvelles questions, qui fusent. Les échanges sont riches et passionnants.



EXTRAITS DES ÉCHANGES :

« Je suis une femme, mais pas uniquement, j’ai ma place dans l’industrie comme chacun d’entre nous, et je tiens vraiment à démonter les idées reçues, et pouvoir dire, dans 10 ans ou 20 ans, à d’autres jeunes filles qui seront à ma place, qu’elles ne doivent pas douter de leurs choix, l’industrie n’appartient pas qu’aux hommes ! »

**

« J’ai été très surprise de voir comment des pièces qui ont fait partie de mon quotidien pendant des années, étaient réalisées, j’ai trouvé ça assez incroyable, qu’une petite pièce comme un simple jeton par exemple, demande tant de précision, d’investissement, ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît ! »

**

« L’industrie ne concerne pas que l’aéronautique ou l’automobile, il y a plein de secteurs. En fait tout ce qu’on consomme est produit par une industrie : alimentaire, cosmétique, textile, etc. »

**

« Il faut de la diversité dans les équipes, c’est ce qui en fait la richesse. »

« Ce qui m’a donné envie de changer de métier : lever les yeux au ciel, voir un avion, et se dire qu’on a certainement participé d’une manière ou d’une autre à ce qu’il puisse voler »

**

« Il faut des jeunes dans l’industrie, hommes ou femmes. Il faut des idées nouvelles, des gens qui osent casser les codes, qui osent entreprendre et c’est là toute la force de la jeunesse. »

**

« Le déclic ? À l’occasion de mon projet final de bac STI2D option énergie et développement durable, j’ai eu un gros coup de cœur pour les projets de mes camarades, qui travaillaient sur la conception de différentes pièces sur Solidworks : j’ai adoré le côté créatif de la conception d’une pièce. »

 

LA MÉDIATION 

Dans nos valises de médiateurs, nous avions tout un tas d’outils permettant de créer de la cohésion, des échanges et mobiliser notre jeune public. Le jeu en début de table ronde (deviner à qui appartient le bureau ou l’objet présenté et voter via un carton coloré) avait pour objectif de briser la glace au sein du groupe d’élèves, mais aussi entre élèves et intervenants. Le brise-glace détend l’atmosphère tout en favorisant une attention soutenue. Il dynamise le groupe et favorise la créativité, l’écoute, l’échange, l’intérêt pour les autres et donc la coopération. La participation spontanée qui a suivi nous l’a prouvé. Pour un public plus timide, nous avions aussi dans notre sac, un second jeu permettant de libérer la parole et les échanges : des élèves tirent au hasard un Lego de couleur, celui-ci correspond à une des questions projetées, l’élève peut la poser à l’intervenant de son choix.

_____________________

 LES PARTENAIRES 

Campus des Métiers et des Qualifications de l’Industrie du Futur, Observatoire régional de la parité d’Occitanie, Rectorat/Éducation Nationale, Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.


Si vous souhaitez faire appel à nos compétences pour un projet similaire et/ou pédagogique et/ou culturel, contactez-nous au 05.65.22.28.14 | contact@carrefour-sciences.org



Les atouts de Carrefour des Sciences et des Arts :

Une autre facette de notre métier consiste à accompagner et conseiller nos partenaires dans l’élaboration de tout ou partie de leurs projets. Nous pouvons intervenir simplement sur la phase de conception ; mais nous pouvons également être appelés à animer entièrement un événement. C’est ce que nous appelons l’ingénierie culturelle. Retrouvez des exemples concrets de nos précédantes prestations en cliquant ICI.

Les commentaires sont fermés